Des nos jours, il est de plus en plus compliqué de trouver un partenaire pour une relation solide. Les moyens conventionnels de rencontre sont peu à peu délaissés, tandis que les techniques modernes comme les réseaux sociaux et les sites web ne sont pas toujours efficaces. L’application Tinder est bien connue pour une rencontre sans lendemain. Cependant, est-il envisageable d’y trouver un partenaire sérieux pour construire une relation durable ? Pour répondre à cette question, il est nécessaire de comprendre le fonctionnement des algorithmes de cette application.

Dans cet article, nous nous intéressons plus particulièrement au fonctionnement des algorithmes de Tinder. Nous verrons notamment si ces algorithmes sont appropriés pour trouver l’élu de votre cœur.

tinder

Comment marchent les algorithmes de Tinder ?

Il y a quelques années de cela, le journaliste Austin Carr a été autorisé à étudier la notice interne de fonctionnement de Tinder. Les propriétaires de l’application lui ont également détaillé la logique de la procédure de sélection des membres. Le journaliste a montré que les algorithmes de Tinder utilisent la grille de notation employée pour évaluer le niveau des joueurs d’échecs. Votre profil se voit attribuer une note fonction des proportions respectives de membres qui vous « like » ou non. La popularité et la visibilité sont directement liées au nombre de « like ».

Ensuite, les membres avec une même note sont associés. Une note égale est supposée témoigner de points de vue et de modes de vie similaires. Par ailleurs, les algorithmes se basent essentiellement sur l’apparence physique pour proposer des compatibilités. Ceci explique les éventuelles difficultés à trouver un utilisateur semblable sur le plan mental. En effet, vous pouvez ressembler physiquement à quelqu’un, mais cela n’assure en rien des opinions et centres d’intérêt communs.

Les algorithmes de Tinder sont mis à jour et améliorés en permanence. Par ailleurs, vous pouvez non seulement consulter les photos des membres mais également leurs comptes Spotify et Instagram s’ils les ont spécifiés. Ces paramètres ont aussi une influence sur le système de notation. Enfin, l’application considère les critères de la localisation géographique et de l’âge. En fonction de ces deux aspects, l’algorithme établit des associations entre les profils. Cependant, le résultat final dépend avant tout de l’apparence physique des membres.

Plus vous swipez, moins les profils vous conviennent

L’analyse des algorithmes de Tinder soulève un réel paradoxe ; plus vous swipez, moins les profils proposés sont compatibles avec le vôtre. A partir d’un certain stade, il est même possible que l’application vous propose à nouveau des profils que vous avez déjà refusés. En ce sens, Tinder permet de revenir sur ses décisions. Les algorithmes sont conçus pour inciter à une utilisation réelle de l’application.

Votre profil doit être utilisé pour l’usage prévu et non pour spammer les autres utilisateurs. En effet, vos actions peuvent avoir une incidence modérée sur la note des autres membres. Si vous « likez » un nombre de profils trop élevé, il y a des chances pour que vous soyez répertorié comme étant un spammeur. En revanche, si vous refusez de nombreux profils, ceux-ci sont susceptibles de réapparaître dans vos suggestions plus tard.

Un employé de l’application en ligne OkCupid propose une explication à ce phénomène. Lorsque le nombre de « swipe » est particulièrement important, toutes les options possibles ont été proposées. L’algorithme est pensé pour faire les meilleures suggestions dès le début. En ce sens, les profils proposés sont de moins en moins pertinents au fur et à mesure que vous swipez.

La plupart des applications de rencontre, telles que Happn et Badoo, reposent sur le même mode de fonctionnement. Aussi, si vous refusez les premiers candidats, il y a peu de chances que vous trouviez votre bonheur par après.

L’algorithme est conçu de manière à pouvoir revenir sur ses décisions, notamment en cas d’erreur. Il se peut que vous refusiez un candidat idéal par inadvertance. Heureusement, le profil vous sera à nouveau proposé par la suite. Vous avez une seconde chance de trouver l’âme-sœur !

swipe sur tinder

Les conséquences en cas de swipe excessif sur Tinder

Les utilisateurs de Tinder sont incités à faire preuve de sélectivité lors de l’utilisation de l’application. Si vous possédez une offre gratuite, vous ne pourrez accéder qu’à une centaine de profils différents par jour. Cette restriction a été mise en place pour garantir une utilisation raisonnée et véritable de l’application et éviter ainsi les matchs aléatoires et abusifs. Naturellement, l’application Tinder est destinée à offrir un grand nombre de correspondances.

Toutefois, les concepteurs cherchent à offrir des correspondances véritables, susceptibles de mener à un rendez-vous dans la vraie vie. Les conversations des membres sont analysées par les algorithmes. L’échange d’un autre moyen de communication, comme par exemple un numéro de téléphone, peut être détecté. Ainsi, l’application est en mesure de distinguer les membres réellement soucieux de trouver un partenaire des utilisateurs cherchant seulement à améliorer leur estime de soi. Les utilisateurs se livrant à des swipes abusifs seront pénalisés par l’application ; leur profil sera moins visible, et ils obtiendront par conséquent moins de matchs.

Qu’est-ce que le Super Like ?

Le Super Like est l’une des fonctionnalités les plus contestées de Tinder. Dans le cas d’un match normal, les deux membres se sont « likés » mutuellement. Dans le cas d’un Super Like, un utilisateur s’impose en quelque sorte à un autre. Le profil est alors distingué par la présence d’une grande étoile bleue et gagne en visibilité. En cas de like réciproque, la mise en relation est pratiquement immédiate.

Cette option ne peut être utilisée qu’une fois par jour en cas d’abonnement gratuit. Pour bénéficier de cette fonction à plusieurs reprises sur une même journée, il est nécessaire de payer. Les concepteurs de Tinder prétendent que le Super Like augmente les probabilités de match en raison de sa nature flatteuse. Toutefois, cette hypothèse n’est pas vérifiée. Il a simplement été montré que l’algorithme est gelé momentanément en cas de Super Like. Ainsi, le profil du « Super Likeur » est mieux visible par le membre « Super Liké ». Cependant, cette fonctionnalité ne garantit en rien un match. Elle permet uniquement à des utilisateurs de notes différentes d’entrer en contact.

tchater sur tinder

Quelles sont les véritables limites de Tinder ?

Les limites de Tinder sont bien loin de se résumer au dysfonctionnement des algorithmes. Le vrai problème de l’application réside dans l’usage qui en est fait : de nombreux membres ne cherchent pas réellement à rencontrer un partenaire. Une étude sociologique a été menée auprès d’utilisateurs de Tinder. Il a été montré que de nombreux utilisateurs considèrent l’application comme une source de divertissement.

A l’inverse, peu de membres cherchent réellement à rencontrer de nouvelles personnes ou à faire de la relation virtuelle une réalité. L’étude a même montré qu’environ 1 membre sur 2 est déjà en couple. Finalement, l’application semble plutôt conduire à la rupture qu’à la formation de nouveaux couples… Ces utilisateurs ne représentent aucun intérêt pour l’application ; elles ne sont pas là pour changer de partenaire mais pour flatter leur égo et améliorer leur estime de soi.

Des rumeurs prétendent qu’après un certain temps, la version gratuite de Tinder ne peut plus être réellement utilisée car elle perdrait ses fonctionnalités. L’objectif serait d’inciter l’utilisateur à souscrire à un abonnement payant pour bénéficier d’options supplémentaires. Le sexe-ratio des utilisateurs de Tinder est profondément inégal. D’après les statistiques, les hommes représentent 62 % des membres de Tinder contre seulement 38 % pour les femmes. Les utilisateurs n’ont pas la même liberté de choix ; les femmes peuvent être plus exigeantes que les hommes en raison d’une offre importante.

A l’inverse, pour espérer obtenir un match, les hommes doivent liker davantage d’utilisatrices. L’application présente donc un certain nombre de limites. Pour que Tinder soit réellement efficace, les algorithmes doivent être améliorés. Un effort doit notamment être fait au niveau de l’évaluation des profils des membres et sur les critères de sélection. Si les modifications nécessaires ne sont pas adoptées, Tinder risque de devenir un réseau social banal.

Comment utiliser Tinder efficacement ?

Helen Fisher, une anthropologue américaine et chercheuse en comportement humain au Kinsey Institute, affirme que les sites de rencontre n’ont pas d’incidence sur le fonctionnement de notre cerveau. Selon sa logique, il n’y aucun intérêt à chercher à modifier l’algorithme de l’application pour espérer augmenter le nombre de matchs. D’après Helen, le véritable problème de Tinder réside dans la quantité trop élevée d’informations. En effet, le cerveau humain n’est pas capable de faire le tri entre plusieurs centaines voire milliers de candidats.

Pour un meilleur usage de l’application Tinder, Helen conseille de s’intéresser uniquement à neuf profils différents au cours d’une session d’utilisation. Notre cerveau ne serait pas en mesure d’en analyser davantage en une fois. Bien que cela puisse paraître peu, neuf options sont en réalité suffisantes pour trouver au moins un candidat intéressant. Si jamais vous n’avez trouvé personne à votre goût cette fois-ci, tant pis ! La chance vous sourira peut-être la prochaine fois. Si vous dépassez le chiffre recommandé, votre cerveau risque d’être submergé par la quantité d’informations et les algorithmes joueront en votre défaveur.

Conclusion

En résumé, il vous suffit de mettre en pratique ces quelques recommandations :

  • Evitez de liker de manière excessive, faites-le seulement si le candidat est réellement susceptible de vous plaire ;
  • Contrôlez votre temps d’utilisation de Tinder, et tenez-en vous à neuf profils par session ;
  • Les super-like ne présentent pas de réel intérêt, si ce n’est de remplir les poches des développeurs ;
  • Ne prêtez pas attention au fonctionnement des algorithmes. Pour rendre votre expérience aussi bonne que possible, faites simplement attention à la qualité de votre profil.

L’éventuelle amélioration des algorithmes de l’application Tinder n’aura pas de réel effet positif sur la recherche de partenaires. Aucun algorithme ne saurait dicter les lois de l’amour ; les relations humaines sont souvent imprévisibles et bien trop complexes pour être configurées par un simple algorithme.

Odile
Diplômée en psychosociologie, Odile est une experte dans le développement personnel et en séduction pour les personnes en couple, célibataires, divorcées ou veuves. Ecrivain et conférencière, Odile a plus de 40 ans d'expérience dans l'accompagnement et le conseil des hommes et des femmes pour la réussite de leur vie personnelle.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici